Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 15:46
metrocover.jpg

metroinsideua3.jpg

It’s been 20 years since George Michael last performed in the United States, but this year George stands poised to conquer
America once again. “Touring the States and seeing my television show debut will indeed make 2008 a big year for me, artistically,” Michael told Metrosource from his studio in London. But before we delve into the details, it’s time to bring America up to speed on how your favorite father figure and mine has been spending the last couple of decades.

I’M YOUR MAN: 26 YEARS OF GEORGE
“Wham! Bam! I am! A man!” 18-year-old Georgios Kyriacos Panayiotou rapped, and with his big hair and new stage name,
George Michael had a dream of becoming a man who conquered the music world. Though “Wham Rap (Enjoy What You Do)” wasn’t quite the song to make it happen, Michael, along with his buddy Andrew Ridgeley, hatched their plan to be the biggest pop band ever. And for a while, they were. Wham!’s second album, 1984’s Make It Big, spawned three number-one singles in America, including “Careless Whisper,” and made them poster children for the ‘80s video era.

But the beginning of the end for Wham! came quickly. In 1985 the pair became the first Western pop act to visit China, but
only a year later, they performed their final concert at London’s Wembley Arena. (The duo reunited only once, at Rock in Rio 2 in 1991, where Michael met someone whom he later referred to as his first true love, Brazilian Anselmo Feleppa.)

By the end of the 1980s, solo success had come to Michael. He’d had four number-one singles in America from his solo
debut, 1987’s Faith, and performed duets with artists including Aretha Franklin, Elton John, Stevie Wonder and Smokey
Robinson. But after 18 months of touring, burnout was inevitable: Michael did not appear in videos or grant interviews
for his 1990 release, Listen Without Prejudice, Vol. 1.

Nevertheless, George gave the performance of his life for Queen’s Freddie Mercury tribute concert in 1992, resulting in the
release of a live charity EP, Five Live. Tragically, Feleppa was suffering from the same illness that took the life of Mercury, and in 1993, he passed due to an AIDS-related brain hemorrhage. George found himself unable to write and fell deep into clinical depression. The block lasted until 1994, when “Jesus to a Child” came to him, Michael has said, in a friend’s kitchen. The song suggested Michael was back on form musically, even though his depression hadn’t lifted.

Older came in 1996, spawning six top three singles in the U.K. but none in the U.S. (though the general consensus outside
America is that Older is Michael’s career masterpiece). Following a greatest hits album in 1998, Michael teamed with Phil Ramone to produce Songs from the Last Century, a cover album of classics; later came anti-Bush/anti-war political statement “Shoot the Dog” and his 2004 comeback, Patience.

I REMEMBER YOU: GEORGE IN PERSON
But before he could release Patience, I was standing patiently outside Air Studios in North London in October 2003. I jumped as a nearby silver Range Rover tooted its horn, and I turned to see George Michael in the driver’s seat, waving and smiling at me. As his usual king-sized parking space was taken, his only option was to squeeze in between a fence and a red sports car. Amused, I watched as the car jumped, jerked and eventually navigated the spot. Finally, he emerged from the car, sporting a broad, genuine smile and shook my hand. “Hi, how are you?” he asked, beaming. “Have you got a question for me?”

An elaborate discussion ensued about an upcoming single that he, with amusement, informed me was called “John and
Elvis Are Dead” (released in the U.K. in early 2005). He added, “I should get the thing out now, shouldn’t I?”, cheekily referring to the new album for which fans had been waiting seven years. We later parted with a laugh with Michael adding, “Oh, and I’ve booked Wembley for next Christmas!” I laughed too; ”Christmas” had become George Michael’s in-joke answer to every question about future plans. “I’ll see you again!” he promised, before entering his studio. Indeed, those dates at Wembley never came… not that year, anyway.

AMAZING: GEORGE ON TOUR AGAIN
In 2006, something happened that every George Michael fan had written off for at least a decade: He announced a major European tour. Although the American leg has yet to be officially confirmed, we hear whispers that he will likely appear at Madison Square Garden circa June 2008, with additional U.S. dates certainly possible.

But I was not about to miss a chance to see him perform live; so on the 23rd of September, 2006, I found myself a few rows away from the front of the stage in a Barcelona venue called Palau Sant Jordi; it was opening night of George Michael’s first tour since 1991. “Maybe he’s actually at home in London?” my friend worried earnestly as the show began, because, although we could hear his voice, Michael was still nowhere to be seen.

[This, comment, by the way, was originally: "Maybe he's at home in London wanking?"]

The song was “Waiting (Reprise)” and Michael’s very live voice sang, “You once said there’s a way back for every man, so here I am. Is it too late to try again, here I am…” Then came the moment for which we’d all waited a decade-and-a-half: George Michael entered the stage to screams that made our ears ring, embarking on “Flawless,” the unofficial gay anthem from his 2004 album Patience.

The show’s second half included “Jesus to a Child,” the song about Anselmo Feleppa. As the melody began, it was just Michael on stage, with the microphone and some melancholy leaves falling on the screen in the background. We in the audience tried to offer our support by joining him in song as the performance became more and more emotional — as if he were falling deeper and deeper into his personal memories as the song progressed. But though his face showed pain, his voice remained unwavering.

As the end of the concert loomed, I noticed the saxophone player preparing and knew what was coming. Michael was going
to do it — the song he’d said so many times that he’d never sing again. “I think you’ve all been waiting for this one!” he
announced, and then it came — “Careless Whisper.” He was right. This was what we’d all been waiting for, and we all obliged his request to sing along, “We could have been so good together,we could have lived this dance forever but now, who’s gonna dance with me? Please stay!” With that, George Michael had done what he’d come to do: We all left with the surreal feeling that what had just occurred was actually a dream.

A DIFFERENT CORNER: WHAT’S NEXT FOR 2008
If you’re an American fan of George Michael, chances are you haven’t seen him live since the days of DayGlo and eyeliner. But George Michael seems set to conquer America once again. “The response I received my from my 25 Live tour was astounding,” Michael said. “It’s tough to know if your fans are still there after taking off so much time; so having the exceptional turnout to my European shows blew me away and encouraged me to bring the tour to America. … My American fans have always been incredibly supportive of me, so I really look forward to coming back and reconnecting with them all!”

And in addition to the release of a greatest hits record, Twenty Five, and the thrilling likelihood Michael will bring one of
the world’s best concerts (it’s already been the hottest ticket in Europe during 2006 and 2007) to the U.S., he’ll also be coming to your television.

In his first acting role, Michael will play a guardian angel to Jonny Lee Miller (Trainspotting) on ABC’s new drama, Eli Stone. The show — scheduled for a January 2008 debut — features Michael appearing in dream sequences in which he advises and encourages the lead character, a cutthroat lawyer, to do good deeds. As a result of this newfound ability, Eli starts to believe his destiny is to become a spiritual prophet, whereas Eli’s doctor thinks the hallucinations might be due to an aneurysm.

The show, described as a combination of the fantasy and spirituality of Ghost Whisperer, the sincerity and passion of The Practice and the quirky humor of Monk, explores the question of whether we can change the course of our lives in midstream. But you’ll have to tune in to find out whether it takes a spiritual experience or brain damage to get George Michael to come to you in your dreams.

Perhaps this is how we’ll primarily get to see George Michael in the future: acting on screen rather than singing on stage.
Michael has already shown an affection for the medium, appearing in cameos for British cult comedy smashes including Little Britain and Extras. But whether the next time you see George is on the ABC network or on a live stage, rest assured, America. Your patience has been rewarded. More George Michael is just around the corner.


gmcontentshg0.jpg


quote.jpg



Ça fait 20 ans que George Michael a tourné aux États-Unis, mais
cette année, George est prêt à conquérir
l' Amérique une fois de plus.
"Tourner aux States étant donné mes débuts pour un show à la télévision montre effectivement que
2008 sera une grande année pour moi, artistiquement," dit Michael à Metrosource de son studio de Londres.
Mais avant que nous fouillions dans les détails, il est temps de comprendre rapidement en Amérique comment
votre préférée et la mienne, ' Father Figure ' a été les dépenses des deux dernières décennies.


I'M YOUR MAN: 26 ANNEES DE GEORGE

"Wham! Bam! Je suis! Un homme! " A 18 ans, Georgios Kyriacos Panayiotou avait changé, avec ses grands cheveux
et un nouveaux nom de scène, George Michael rêvait de devenir un homme qui conquerrait le monde de la musique.
Bien que ' Wham Rap (Enjoy What You Do) ' n'est pas tout à fait la chanson pour que cela se produise,
Michael, avec son copain Andrew Ridgeley, éclorent leur plan pour
être le plus grand groupe pop .
Et pendant un moment, ils y étaient .
Le second album de Wham! en 1984 ' Make It Big ' , engendre trois singles numéro un aux Etats-Unis,
y compris ' Careless Whisper ' et fait d'eux l'affiche des enfants pour l'ère des vidéos des années 80 .
Mais le début de la fin de Wham! n'a pas tardé. En 1985, le duo est devenu le premier groupe pop occidental à se rendre
en Chine,
mais seulement un an plus tard, ils effectuent leur dernier concert final
au stade de Wembley à Londres.
(Le duo ne se réuni qu'une seule fois, au Rock in Rio II en 1991, lorsque Michael a rencontré quelqu'un en qui
il a par la suite mentionné qu'il était son premier véritable amour, le Brésilien Anselmo Feleppa.)
À la fin des années 1980, le succès solo de Michael arrive. Il y a eu quatre singles numéro un en Amérique
de ses débuts solo, ' Faith ' en 1987, et a effectué des duos avec des artistes tels que Aretha Franklin,
Elton John, Stevie Wonder et Smokey Robinson.

Mais après 18 mois de tournée, le surmenage était inévitable:
Michael n'apparaît pas dans les vidéos ou des
interviews pour en 1990 la sortie de ' Listen Without Prejudice, Vol. 1. '
Néanmoins, George a donné la performance de sa vie pour le concert hommage de Freddie Mercury en 1992,
aboutissant à la sortie d'un EP live de charité , ' Five Live. '
Tragiquement, Feleppa souffrait de la même maladie qui a emporté la vie de Mercury, et en 1993
il meut d'une hémorragie cérébrale, liée au SIDA;
George s'est retrouvé incapable d'écrire et est tombé dans une profonde dépression.
Le blocage a duré jusqu'en 1994, quand lui arrive ' Jesus to a Child ' Michael l'a dit, dans la cuisine d'un ami.
La chanson a suggérait le retour de Michael sur la forme musicale,
même si sa dépression n'était pas finie.
' Older ' arrive en 1996, faisant trois premiers singles au Royaume-Uni mais aucun aux États-Unis
(bien que le consensus général en dehors de l' Amérique soit que ' Older ' dans la carrière de Michael est un chef-d'œuvre).
Suite à un album de grands succès en 1998, Michael a fait équipe avec Phil Ramone pour produire
' Songs from the Last Century ',
un album de répertoire classique; plus tard arrive l'anti-Bush/anti-guerre de déclaration politique "Shoot the Dog"
et son retour en 2004, ' Patience ' .

Je me souviens de vous: GEORGE en personne

Mais avant qu'il ne puisse réaliser ' Patience ', j'étais debout en
patientant à l'extérieur de Air Studios dans le nord de Londres,
en octobre 2003.
J'ai sauté à proximité d'une Range Rover , et je me suis retourné pour voir George Michael assis sur le siège du conducteur,
s' agitant et me souriant .
Comme son grand espace de stationnement habituel était pris, sa seule option devait être de se serrer entre
une clôture et une voiture de sport rouge . Amusée, j'ai regardé la voiture qui sautait par saccades et qui a finalement pû se mettre
en place.
Un grand sportif, un véritable sourire et me serra la main.
"Salut, comment ça va?" a t-il demandé, rayonnant.
"Vous avez une question pour moi?"

Une discussion s'ensuit sur l'élaboration d'un prochain single que lui-même, avec amusement, m'a informé s'appeler
"John and Elvis Are Dead "( sorti au Royaume-Uni au début de 2005).
Il a ajouté: "Je devrais sortir la chose maintenant, n'est-ce pas ?",
se référant avec insolence au nouvel album pour les fans
qui attendaient depuis sept ans.
Nous partîmes plus tard avec un rire et Michael d'ajouter:
«Oh, et j'ai réservé Wembley pour le prochain Noël !"
J'ai ri aussi, Noël était devenu pour le travail de George Michael
en réponse à toute question concernant les plans d'avenir.

"Je vous verrai de nouveau!" a t-il promis, avant d'entrer dans son studio.

En effet, ces dates à Wembley ne sont jamais venues… pas cette année-là, en tout cas.

Incroyable: GEORGE de nouveau en tournée

En 2006, quelque chose est arrivé que chaque fan de George Michael
avait amorti pour au moins une décennie
Il a annoncé une tournée européenne majeure. Bien que le segment américain doive encore être confirmé officiellement,
nous entendons des chuchotements qu'il apparaîtra probablement au Madison Square Garden vers juin 2008,
avec des dates supplémentaires aux Etas-Unis, certainement possible.
Mais je n'étais pas sur le point de manquer une chance de le voir
jouer en live, donc le 23 septembre 2006,
je me suis retrouvé quelques rangées loin du devant de la scène à Barcelone dans un lieu appelé Palau Sant Jordi,
c'était la soirée d'ouverture de la première tournée de George Michael depuis 1991.

"Peut-être est-il en fait à la maison, à Londres?" Mon ami s'inquiète, vivement que le spectacle commence,
parce que, même si nous pouvions entendre sa voix, Michael n'était encore nulle part pour être vu.


[Cette remarque, d'ailleurs, était à l'origine: "Peut-être qu'il est à la maison à Londres se masturbant?"]


La chanson était ' Waiting ' ( reprise ) et la voix live de George
qui chante.
"Tu l'as dit il ya un chemin de retour pour chaque homme, donc je suis ici. Est-il trop tard pour essayer de nouveau, je suis ici… »

Puis arrive le moment pour lequel nous attendions tous une décennie et demie:
George Michel est entré sur la scène aux cris perçants dans nos d'oreilles
embarquant sur ' Flawless ' l'hymne gay officieux de son album Patience de 2004.
La seconde moitié du spectacle comprenait ' Jesus to a Child , la
chanson pour Anselmo Feleppa.
Comme la mélodie commençait, c'était juste Michael sur scène, avec le microphone et la mélancolie des feuilles tombant
sur l'écran à l'arrière-plan. Nous avons essayé dans le public de
lui apporter notre appui dans sa chanson en se joignant à lui,
comme la performance devenait de plus en plus émotionnelle -
comme s'il était tombé de plus en plus profondément dans ses
souvenirs personnels
pendant que le morceau progressait . Mais si la douleur a
montré son visage, sa voix est restée inébranlable.

Comme la fin du concert apparaissait indistinctement, j'ai remarqué
la préparation de jouer du saxophone et savais ce qui arrivait.
Michael allait la faire - la chanson qu'il avait dit tant de fois que
jamais il ne la chanterait de nouveau.

"Je pense que vous avez tous attendu pour celle-ci !"
A t-il annoncé,
et puis elle est arrivée - "Careless Whisper." Il avait raison.
C'était ce que nous avions tous attendu, et nous sommes tous
obligés à sa demande de chanter en choeur :

- “We could have been so good together,we could have lived this dance forever but now, who’s gonna dance with me? Please stay " -

Avec ça George Michael avait fait ce qu'il avait à faire .
Nous sommes tous partis avec le sentiment que ce surréel qui venait
de se produire était en fait un rêve.

A DIFFERENT CORNER: CA SERA LE PROCHAIN POUR 2008

Si vous êtes un fan Américain de George Michael, les chances sont que vous ne l'avez pas vu sur scène depuis l'époque de DayGlo
et de l'eye-liner. Mais George Michael semble destiné à conquérir l'Amérique une fois de plus.

"La réponse que j'ai reçue de ma tournée 25 Live a été stupéfiante,"
a déclaré Michael.
" C'est difficile de savoir si vos fans sont encore là après tout ce temps, donc ayant eu la participation exceptionnelle
de mes shows européens, m'a encouragé à faire la tournée en Amérique.
Mon fans américains ont toujours été pour moi d'un précieux soutien, alors j'ai vraiment hâte d'y retourner et de
reconnecter avec eux tous ! "

Et dans l'addition de la sortie d'un greatest hits, Twenty Five, et la probabilité passionnante que Michael apportera un des
meilleurs concert au monde,
aux États-Unis, il va également venir à votre télévision.

Dans son premier rôle d'acteur, Michael va jouer un ange gardien de Jonny Lee Miller; un nouveau drame
sur ABC , Eli Stone. Le spectacle -
prévu pour le début de janvier 2008 - Michael caractéristique, apparaissant dans les séquences de
rêve pour lesquelles il conseille et encourage le personnage principal,
un féroce avocat, pour faire de bonnes actions.
À la suite de cette nouvelle capacité, Eli commence de croire que son destin est de devenir un prophète spirituelle,
alors que le médecin de Eli estime que les hallucinations pourraient
être dues à un anévrisme.

Le spectacle décrit comme une combinaison de la fantaisie et de la spiritualité de Ghost Whisperer,
la sincérité et la passion de la pratique et de l'humour bizarre de Monk, explore la question de savoir si nous pouvons
changer le cours de notre vie au milieu du gué.
Mais vous pourrez à l'écoute savoir si elle prend une expérience spirituelle ou des lésions cérébrales pour obtenir que George Michael
vienne vous voir dans vos rêves.


Peut-être que c'est de cette manière que nous aurons d'abord l'occasion de voir George Michael à l'avenir:
acteur à l'écran plutôt que de chanter sur scène.
Michael a déjà manifesté de l'affection pour ce moyen d'expression, apparaissant dans la comédie culte britannique, notamment Little Britain et Extras.
Mais si la prochaine fois vous voyez que George est sur ABC ou sur une scène, rassurez-vous, en Amérique.
Votre patience a été récompensée.
D'avantage de George Michael, est justement dans le coin.


gmpage2pg9

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : GEORGE MICHAEL ' SONGS
  •                                                          GEORGE MICHAEL ' SONGS
  • : CHANSONS DE GEORGE MICHAEL- ALBUMS-TRADUCTIONS - CONCERTS - INTERVIEWS
  • Contact

  
  gmichael.jpg

george06.JPG

George Michael

 

 

   George+Michael+George+Michael+Announces+Return+iEdlCmUM5Vql

georgemichael_ahoy-2s.jpg

Georgios Kyriákos Panayótou